Accueil Revue de presse Journée mondiale du jeu-vidéo: un genevois au sommet du e-sport

Journée mondiale du jeu-vidéo: un genevois au sommet du e-sport

Il a 20 ans, il est genevois et il est le meilleur joueur de Suisse de LOL – acronyme du jeu en ligne League of Legend. Son pseudonyme dans le jeu: Bando, Brian Ferrando dans la vie civile. A l’occasion de la journée mondial du jeu vidéo, qui se tient aujourd’hui, focus sur un e-sportif professionnel. 

Les jeux vidéo, tels qu’il sont pratiqués aujourd’hui à leur plus haut niveau, sont devenus de véritable sports, avec leurs athlètes et leurs compétitions, retransmises en direct et suivies par des millions de spectateurs. Autre élément: comme un sportif traditionnel, le e-sportif retient sa respiration dans les moments intenses, comme le fait un patineur lors d’un saut, ou un coureur automobile dans une longue série de virages.

Contrat 

Cela fait environ un an et demi que Brian Ferrando est un professionnel, et il a déjà signé plusieurs contrats dans différentes équipes de e-gaming. Des contrats qui formalisent son implication dans l’équipe et sa rémunération. Lors des périodes d’entraînements, avant les compétitions, il « travaille » dans une gaming-house, une maison dans laquelle les joueurs vivent et où il peuvent jouer ensemble toute la journée. Bando en a déjà connu plusieurs, en France et en Angleterre.

Brian Ferrando e-sportif professionnel

Dans ces gaming-house, les joueurs passent le plus clair de leur temps à s’entraîner, seuls ou en équipe. Bando passe l’essentiel de ses journée sur son ordinateur, il nous décrit son quotidien, proche de celui d’un sportif.

Brian Ferrando e-sportif professionnel

Neuf heures par jour sur son écran, parfois Bando reconnaît une certaine lassitude. Mais lorsqu’on est joueur professionnel, on n’a pas forcément le luxe de simplement éteindre son écran et d’aller faire un tour dehors. Le contrat est là pour le rappeler.

Brian Ferrando e-sportif professionnel

Famille 

Lorsqu’un enfant joue trop aux jeux-vidéo, il est bien souvent réprimandé par ses parents. Dans le cas de Bando, la situation est différente. Pourtant, le gameur a tout de même fait le choix de terminer ses études. De sorte également à s’assurer une porte de sortie en cas de déception mais également pour rassurer ses proches. Le jeune genevois se dit soutenu à 100% par sa famille.

Brian Ferrando e-sportif professionnel

Salaire

Si la majorité des joueurs professionnels ne gagne pas de fortune, la plupart ont tout de même suffisamment pour vivre. L’univers est compétitif et les rémunérations très fluctuantes. Il faut également préciser que lors des compétitions, il est possible de remporter de grosse sommes d’argent.

Quoi qu’il en soit, lorsqu’on est sous contrat avec une équipe, la plupart des dépenses – logement, nourriture et le matériel pour jouer – sont couvertes.

Brian Ferrando e-sportif professionnel

A noter que si Brian Ferrando s’est installé en France, c’est parce qu’en Suisse le e-sport est à la traîne par rapport à d’autres pays européens et aux Etats-Unis. Le genevois n’exclut d’ailleurs pas de traverser l’Atlantique, là où les e-sportifs sont de véritables célébrités.

Radio Lac