Accueil Revue de presse Genève vient en aide aux entreprises les plus touchées par la crise

Genève vient en aide aux entreprises les plus touchées par la crise

Le Canton de Genève va-t-il être suivi cette fois dans les mesures prises pour soutenir son économie ? Il débloque une aide supplémentaire pour les commerçants, les restaurateurs et les entreprises les plus touchées par la crise. 

Genève donne un gros coup de pouce à l’économie. Le Conseil d’Etat a approuvé un nouveau train de mesures pour soutenir les entreprises les plus fragilisées du canton.  D’un montant de 56 millions de francs, cette somme s’ajoute aux 493 millions débloqués depuis mars. Les aides sont à fonds perdus ou sous forme de prêts gratuits. Elles vont à l’économie, la santé, la culture, l’action sociale et la formation. De nouvelles mesures viennent ainsi soutenir les entreprises. L’Etat va les aider à payer les loyers commerciaux durant les mois de novembre et décembre pour un montant de 15 millions de francs. Il va financer les charges sociales patronales des entreprises en RHT en novembre et décembre pour un total de 10,5 millions. Il va également s’acquitter des jours de carence. Quant aux restaurateurs, ils vont pouvoir vendre leur stock à la banque alimentaire. Les commerçants vont, eux, pouvoir s’abonner gratuitement à GenèveAvenue.ch, le site genevois de vente en ligne.

 

Concernant les loyers, un accord a été trouvé avec l’USPI, l’union suisse des professionnels de l’immobilier, la Chambre genevoise immobilière et l’Asloca pour renouveler les mécanismes d’exonération de loyers commerciaux, déployés les trois premiers mois de la crise liée au coronavirus.

 

Cas de rigueur en consultation

Concernant les cas de rigueur, comprenez les domaines particulièrement touchés par la pandémie, ceux qui ont perdu plus de 60% de leur chiffre d’affaires, le Canton a évalué le montant de l’aide nécessaire à 90 millions. Sont concernés l’hôtellerie, les entreprises de transport, l’événementiel, les forains et les agences de voyage. Le montant se répartit à part égale entre confédération et canton.  L’enveloppe confédérale a été fixée à 200 millions et Genève devait en toucher un peu plus de 13. Mais la Confédération  a mis le projet en consultation et le canton a bon espoir d’obtenir ses 45 millions. Nathalie Fontanet.

 

Un sixième cas de rigueur a été ajouté aux cinq existants. Celui de la zone aéroportuaire, dont les entreprises sont durement touchées. Plus de 100 emplois sont concernés.  Cette aide supplémentaire, destinée notamment aux commerces, entreprises de service et restaurant de Cointrin a été évaluée à 10 millions, soit 5 millions pour le canton.

développement suit

Radio Lac