Accueil Revue de presse Genève va donner un nouvel élan à sa transition énergétique

Genève va donner un nouvel élan à sa transition énergétique

Ce mercredi le Conseil d’Etat genevois a adopté le plan directeur de l’énergie 2020-2030. L’un des gros objectifs est notamment de sortir du chauffage fossile d’ici 2030 et de valoriser les ressources renouvelables du territoire. 

Le canton de Genève a adopté ce mercredi le plan directeur de l’énergie 2020-2030 et donne ainsi un nouvel élan à sa transition énergétique. Le but est de répondre aux défis de l’urgence climatique. Le projet est ambitieux et veut diviser par 3,5 la consommation d’énergie et tripler la part d’énergies renouvelables. Ce plan veut garantir un avenir durable et de meilleur qualité à la population genevoise. L’un des objectif principaux de ce plan est de réduire la consommation d’énergie fossile. Les explications d’Antonio Hodgers, Conseiller d’Etat en charge du territoire.

Antonio Hodgers Conseiller d’Etat en charge du territoire

Aujourd’hui, 78% de la consommation d’énergie du canton est d’origine fossile (mazout, gaz, pétrole). La moitié de la consommation d’énergie du canton est liée au bâti et avec 1% par an, le taux de rénovation est actuellement trop faible pour atteindre les objectifs climatiques que s’est fixé le canton. Il faudra augmenter ce taux à 2,5% en 2030 et atteindre un taux de rénovation de 4% en 2050.

Green New Deal

Au travers de ce plan ambitieux, il s’agit pour Genève de s’orienter vers un modèle de société plus durable pour ses habitants et son tissu économique. Notamment grâce à ce qu’Antonio Hodgers appelle un Green New Deal.

Antonio Hodgers Conseiller d’Etat en charge du territoire

 

Valoriser l’énergie locale 

Le canton souhaite également mettre en avant son territoire en matière d’énergie renouvelable. En ce sens, il a consenti a de gros investissements pour permettre le chauffage et le refroidissement des bâtiments grâce à l’eau du lac Léman. Une action symbolisée par le projet de réseau thermique GeniLac. En matière d’énergie solaire, Genève est un peu à la traîne et pour coller à ses ambitions climatiques, le canton devra multiplier par 5 le développement du solaire.

Pour atteindre ces différents objectifs, ce plan possède de nombreux partenaires comme les communes, les propriétaires immobiliers, les professionnels du bâtiment, les milieux économiques, le tissu associatif, le monde de la formation ou encore de la recherche. Des partenaires sans qui ce plan directeur serait impossible comme l’explique Antonio Hodgers.

Antonio Hodgers Conseiller d’Etat en charge du territoire

Radio Lac