Accueil Revue de presse Genève: une manifestation pour dire « non » au tee-shirt de la honte

Genève: une manifestation pour dire « non » au tee-shirt de la honte

A Genève, une manifestation s’est tenue ce mercredi matin devant le cycle de Pinchat pour dire «non» au tee shirt de la honte. A l’appel des associations féministes mais aussi de parents d’élèves, les manifestantes ont réclamé la cessation immédiate de cette pratique jugée sexiste.

«DIP de la honte, DIP sexiste». Ce sont ces mots que les manifestants ont scandé ce matin devant le cycle de Pinchat.  De nombreuses jeunes femmes et jeunes filles étaient présentes avec des Croptop, comprenez des tee-shirts qui laissent apparaître la taille. Elles ont dénoncé la sexualisation du corps de la femme. Et revendiqué le droit de s’habiller comme elles souhaitent. De nombreux garçons du cycle d’orientation étaient présents également.

Les manifestants ont exigé l’arrêt immédiat de cette pratique, qui consiste à forcer l’élève à enfiler un tee shirt lorsque sa tenue ne serait pas adéquate aux yeux de la direction. Le mardi de la rentrée, une quinzaine d’élèves de Pinchat ont été contraintes de le mettre, ce qui a mis le feu aux poudres. Ecoutez Caroline, une manifestante de 24 ans.

Caroline manifestante

L’affaire a débuté peu après la rentrée lorsqu’une quinzaine d’élèves se sont vue obligées d’enfiler le tee-shirt, sous peine de renvoi. Safia était une des filles forcée à le mettre. Ecoutez le témoignage de sa mère, Caroline

Caroline G maman d’élève

Sont considérées comme tenues adéquates selon cette maman, des shorts et jupes à la hauteur des mains, épaules couvertes, décolletés interdits et ventre couverts.

De nombreux jeunes garçons scolarisés à Pinchat étaient présents à la manifestation. Parmi eux, Chris. Ecoutez sa réaction.

Chris élève au cycle de Pinchat

 

Présente sur les lieux également, la députée au Grand Conseil d’Ensemble à gauche, Françoise Nyffeler. Elle est aussi membre du collectif genevois de la Grève féministe, un des organisateurs de la manifestation. Elle se dit choquée par cette pratique du tee-shirt.

Françoise Nyffeler Membre du collectif genevois de la grève féministe

Elle va déposer une motion au Grand Conseil. Le tee-shirt de la honte stigmatise les filles et c’est inadmissible pour Françoise Nyffeler.

Françoise Nyffeler Membre du collectif genevois de la grève féministe

Tee-shirt de la honte

Coralie rappelle la difficulté de trouver sa place lorsqu’on a 14 ans. Elle est un peu plus âgée mais se souvient.

Coralie Manifestante

Les manifestantes ont réclamé un arrêt immédiat de la pratique du tee shirt dans les écoles. Ainsi qu’une formation obligatoire pour le corps enseignant donnée par des associations féministes. Coralie estime qu’il faudrait organiser des ateliers.

Coralie Manifestante

Les manifestantes ont réclamé des excuses de la part du DIP. Elles ont promis d’autres rassemblement.

 

Radio Lac