Accueil Revue de presse Genève: les pendulaires paieront leur parking 50% plus cher l’an prochain

Genève: les pendulaires paieront leur parking 50% plus cher l’an prochain

Le Canton de Genève veut résolument décourager le trafic pendulaire. Il augmente les tarifs de ses parkings de moitié, dès l’an prochain. 

A Genève, les pendulaires vont voir leur tarifs augmenter dans les parkings de l’Etat de 50%. Le Gouvernement a adopté une stratégie globale du stationnement qui entrera en vigueur dès le premier janvier 2021.

L’objectif : dégager les routes pour ceux qui n’ont pas d’autres alternatives, comme les entreprises, le transport professionnel et les handicapés. La nouvelle politique tarifaire touche près de 1900 abonnés pendulaires dont 616 sont employés par l’Etat. Les contrats seront résiliés dans le courant de l’année prochaine. Le Canton veut montrer l’exemple comme l’explique Serge Dal Busco, le Conseiller d’Etat chargé des infrastructures.

Serge Dal Busco Conseiller d’Etat chargé des infrastructures

L’Etat veut favoriser les plans de mobilité d’entreprise et le covoiturage sera privilégié. Les explications de Serge Dal Busco, le Conseiller d’Etat chargé des infrastructures.

Serge Dal Busco Conseiller d’Etat chargé des infrastructures

Un label genevois va être créé pour récompenser les entreprises les plus dynamiques. Les habitants, eux, vont bénéficier d’un tarif préférentiel de 150 francs par mois dans les quelque 7’700 places de parking appartenant au Canton, gérées par la Fondation des parkings. Ils seront incités à prendre des places en souterrains pour laisser les espaces aux entreprises notamment.

Les visiteurs auront un tarif préférentiel de 20 francs la journée. Hors du centre le tarif pourra descendre jusqu’à 5 francs.

Une expérience pilote est menée avec la Ville de Genève pour gérer les places de parc privées de la Gérance immobilière municipale.

 

 

Radio Lac