Accueil Revue de presse Genève: le nombre de patients hospitalisés diminue encore

Genève: le nombre de patients hospitalisés diminue encore

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés continue de baisser légèrement dans le canton de Genève. Ils étaient 393 jeudi à midi, soit neuf de moins que la veille. Toutefois, le canton continue d’enregistrer des nouveaux cas et des décès, six en un jour.

Les chiffres restent stables ou ont diminué légèrement: le canton compte 4216 cas positifs, dont 133 détectés hier, a déclaré jeudi la docteure Aglaé Tardin du service du médecin cantonal.

Le nombre de patients aux soins intensifs se monte à 47, soit deux de moins que la veille. Seuls deux d’entre eux ne sont pas intubés, a-t-elle précisé. Enfin, six nouveaux décès ont été annoncés hier pour un total de 125.

« On reste dans une situation épidémique avec une transmission active et avec des besoins de prise en charge bien supérieurs à ceux habituels aux soins intensifs », a souligné Mme Tardin.

200 résidents d’EMS contaminés

Dans le canton, 23 EMS sont touchés par l’épidémie du Covid-19. Sur 4000 résidents, 200 personnes sont contaminées.

Depuis le début de l’épidémie, tout nouvel arrivant en EMS est mis en quarantaine dans une chambre isolée pendant 14 jours. Ainsi des personnes âgées porteuses du Covid-19 peuvent être admises dans ces établissement, a ajouté Adrien Bron, directeur général de la direction de la santé.

Une grosse organisation est nécessaire pour maintenir ces patients positifs à l’isolement, a-t-il ajouté. Des cohortages sont faits, des ailes entières leur sont réservées, ce également pour des patients covid-positifs déambulants et souffrant de troubles cognitifs.

Pas de pique-nique

Côté police, des missions d’information et de répression seront reconduites ce week-end, a indiqué le Dr. Marc Niquille, chef de l’EMCC. « On peut sortir s’oxygéner, mais on ne va pas en voiture en campagne faire un pique-nique en famille », a-t-il averti, rappelant que des restrictions de circulation seront mises en place.

M. Niquille a par ailleurs annoncé une mise en oeuvre un peu différente de l’entrée en France. Les résidents Schengen devront disposer d’une attestation sur l’honneur motivant leurs déplacements. Faute de quoi ils pourront être refoulés. La police française fera des contrôles en nombre pour décourager le tourisme.

Radio Lac