Accueil Revue de presse Genève débute sa campagne de vaccination le 28 décembre

Genève débute sa campagne de vaccination le 28 décembre

Le Canton de Genève débute sa campagne de vaccination contre le covid 19 le 28 décembre. Les premiers vaccinés seront les personnes des IEPA, les immeubles avec encadrement pour personnes âgées en partenariat avec l’IMAD. Les HUG,  sont les deuxièmes partenaires dans cette opération. Les maîtres-mots de cette campagne sans précédent sont « accessibilité et gratuité ». Dès le 4 janvier les personnes en EMS vont débuter la vaccination. Dès le 11 janvier, un courrier sera adressé aux plus de 75 ans, les invitant à se faire vacciner.  Les personnes vulnérables et les plus de 65 ans seront appelées à le faire en février et mars comme les soignants. En avril,  l’ensemble de la population sera concernée.

Le Canton de Genève débute sa campagne de vaccination contre le covid 19 le 28 décembre. Les premiers vaccinés seront les personnes des IEPA, les immeubles avec encadrement pour personnes âgées en partenariat avec l’IMAD. Les HUG sont les deuxièmes partenaires dans cette opération. Les maîtres-mots de cette campagne sans précédent sont « accessibilité et gratuité ». Deux lots de vaccins vont arriver successivement, un lot de 5000 vaccins et un autre de 6500. La vaccination va se faire en trois étapes, comme l’explique la pharmacienne cantonale genevoise, Nathalie Vernaz-Hegi.

Nathalie Vernaz-Hegi Pharmacienne cantonale genevoise

Dès le 4 janvier, ce sont les personnes en EMS qui vont être vaccinées. Dès le 11 janvier, un courrier sera adressée aux personnes de plus de 75 ans, puis aux personnes vulnérables et aux plus de 65 ans en février et mars ainsi qu’aux soignants. En avril, c’est l’ensemble de la population qui sera concernée.

«L’opération est sans précédent, a déclaré le Conseiller d’Etat chargé de la santé Mauro Poggia. La stratégie de vaccination déployée est d’une ampleur que la Suisse n’a jamais connue». Le canton Genève est aux avant-postes de cette campagne qui suscite de l’espoir mais aussi des craintes a relevé le ministre genevois de la santé. Une progression va accompagner cette vaccination et différentes phases sont prévues.

Il a relevé que de nombreux secteurs sont sous pression et qu’il s’agit de répondre aux défis sanitaires de cette pandémie. Les personnes vulnérables sont les premières visées. «Tout le monde doit jouer le jeu et particulièrement, a conclu Mauro Poggia. On se fait vacciner pour soi et pour les autres, pour sortir de cette anormalité».

Le Conseiller d’Etat a estimé que la campagne allait prendre du temps, plusieurs mois, mais il a relevé que la vaccination est «comme une lumière qui s’allume».

Le but est d’utiliser au plus vite les doses mises à disposition du canton de Genève. Un calendrier a donc été fixé.

Deux injections à 4 semaines sont nécessaires pour une protection adéquate, à 95% pour le vaccin Pfizer-Biontech.

«L’opération est sans précédent, a déclaré le Conseiller d’Etat chargé de la santé Mauro Poggia. La stratégie de vaccination déployée est d’une ampleur que la Suisse n’a jamais connue». Le canton Genève est aux avant-postes de cette campagne qui suscite de l’espoir mais aussi des craintes a relevé le ministre genevois de la santé. Une progression va accompagner cette vaccination et différentes phases sont prévues.

Il a relevé que de nombreux secteurs sont sous pression et qu’il s’agit de répondre aux défis sanitaires de cette pandémie. Les personnes vulnérables sont les premières visées. «Tout le monde doit jouer le jeu et particulièrement, a conclu Mauro Poggia. On se fait vacciner pour soi et pour les autres, pour sortir de cette anormalité».

Le Conseiller d’Etat a estimé que la campagne allait prendre du temps, plusieurs mois, mais il a relevé que la vaccination est «comme une lumière qui s’allume».

Le but est d’utiliser au plus vite les doses mises à disposition du canton de Genève. Un calendrier a donc été fixé.

Radio Lac