Escalade: pourquoi les pétards ont disparu

La fin d’une époque. A quelques semaines de l’escalade, les papillotes qui garnissent les marmites vendues dans la grande distribution ne comportent plus les traditionnels pétards-tirette aux cotés de la pâte de fruit emballée aux couleurs du canton de Genève (jaune et rouge). Une nouveauté qui serait presque passée inaperçue si les internautes genevois n’avaient pas échangé sur cette rupture dans les habitudes.

Chez Migros, l’information est confirmée. Le service de presse du géant orange annonce que la décision a été prise par souci de conformité avec le durcissement de la législation européenne. Migros ajoute qu’une partie de la production est écoulée sur le marché français alors qu’aucune nouvelle réglementation n’entre en jeu à Genève. Chez Coop, les papillotes genevoises sont également vendues sans pétard.

L’un des intermédiaires suisses, spécialiste des confiseries, rappelle que les grandes enseignes passent chaque année un appel d’offres sur ce produit saisonnier. L’entreprise Bevanar, basée à Plan-les-Ouates, remporte la commande depuis quelques années. Son responsable des achats, Fabrice Ferrer, met en avant le principe de précaution. Les composants chimiques des pétards-tirette ne sont plus adaptés à la consommation. Les produits disponibles sur le marché comportent des traces de phtalates. Le fournisseur des grandes enseignes suisses a donc décidé de suivre les nouvelles préconisations Européennes et Françaises.

 

Les papillotes de l’Escalade vendues chez Coop à Genève

Radio Lac