Accueil Revue de presse Endiguer la fast-fashion, comprendre l’exportation en Suisse et le rôle des statistiques...

Endiguer la fast-fashion, comprendre l’exportation en Suisse et le rôle des statistiques au menu dans Parlons économie

Dans notre émission du jour, nous retrouvons Vincent Subilia, directeur général de la CCIG pour évoquer l’exportation en Suisse, son importance pour l’économie et l’impact de certains objets des dernières votations sur le sujet. Nous poursuivons avec une initiative pour lutter contre la fast-fashion et rendre notre consommation de la mode plus durable avec Nadia Khattab, co-fondatrice de La Garde-Robe à Genève, un service de location de vêtements entre particuliers. Enfin, focus sur les statistiques qui sont devenus essentielles à nos vies ces derniers mois mais qui sont parfois dures à comprendre. Décryptage donc avec Hervé Montfort, directeur de l’OCSTAT, Office Cantonale de la Statistique de Genève et Olivier Rigot, associé gérant chez EMC gestion de fortune.

3 minutes pour comprendre: Comment s’organisent les exportations en Suisse?

La Suisse a toujours été un pays dont l’économie se nourrit de son ouverture au monde. En effet, c’est un pays très exportateur à l’étranger, un franc sur deux provient de l’exportation, et en Europe notamment.

Dans cette logique d’exportation les Chambres de commerce jouent un rôle capital car elles sont les émettrices des documents nécessaires à l’export de marchandises. Nous recevons dans Parlons Economie, Vincent Subilia, directeur général de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève pour évoquer ce rôle crucial.

A Genève, l’export est vraiment clé pour l’économie du canton car celui-ci à une typographie particulière de par sa frontière avec son voisin français. La CCIG est donc sollicitée pour accompagner les entreprises exportatrices en délivrant des attestations qui garantissent la provenance des marchandises et leur conformité à l’export. Parmi ces attestations et certificats, on retrouve plusieurs typologies adaptées à diverses situations comme par exemple le carnet ATA pour une admission temporaire en franchise de douane, inventée par la CCIG ou encore le CITES, pour l’export de marchandises à base de produits animaux.

Peut-on parler exportation sans évoquer les résultats des votations de dimanche dernier dont plusieurs objets ont un impact direct sur cette dernière ? Si notre invité se réjouit du « non » largement majoritaire en ce qui concerne l’initiative de limitation, il émet des réserves quand à l’adoption de l’initiative « zéro perte » et celle du salaire minimum.

L’initiative populaire pour une immigration modérée proposée par l’UDC constituait en effet une menace pour l’exportation car elle mettait à mal les accords bilatéraux avec l’Union Européenne. Le « non » majoritaire face à cette initiative renforce donc l’importance du lien entre la Suisse et son partenaire européen nous confie Vincent Subilia.

En revanche, en ce qui concerne l’initiative « zéro perte », elle présente un risque selon notre invité car Genève est déjà un canton gourmand d’un point de vue fiscal et une augmentation des impôts est un mauvais signal pour les entrepreneurs du canton qui subissent déjà la crise de plein fouet. Il en est de même pour l’adoption d’un salaire minimum qui risque de mettre certaines entreprises de petite taille dans des situations délicates et de les obliger à réduire le temps de travail de leurs employés ou même de licencier.

3 minutes pour comprendre Comment s’organise les exportations suisses ?

 

Genève bouge pour la planète: La location de vêtement peut-elle endiguer la fast fashion ?

Parmi les industries dont la consommation et le bilan carbone sont les plus mauvais, on retrouve la mode et plus précisément la fast-fashion. Cependant, la mode éthique et durable est une tendance qui a le vent en poupe. De plus en plus de femmes mais aussi d’hommes cherchent à se tourner vers une mode plus éco-responsable. Ainsi, on voit en Suisse un fort attrait pour les produits de second-main, les vide-dressing se multiplient et de plus en plus de consommateurs disent préférer ce type d’achat à celui dans des enseignes de fast-fashion.

C’est aussi sur cette tendance que surfe notre invitée, Nadia Khattab, co-fondatrice de La Garde-Robe à Genève qui, quant à elle, propose un service de location de vêtements entre particuliers. Partie du constat qu’en Suisse, les femmes ne portaient en moyenne que 20% de leur dressing, Nadia Khattab a eu l’idée de permettre à chacune de pouvoir proposer à la location et/ou louer ses vêtements. Pour une grand occasion ou pour aller au bureau, pour une durée de quatre jours à deux semaines, la Garde-Robe propose des vêtements de créateurs pour pouvoir changer de style au gré de ses envies tout en gardant une démarche responsable et sans se ruiner !

Elle nous en parle dans Parlons Economie.

Genève bouge pour la planète La location de vêtements peut-elle endiguer la fast fashion ?

 

Le Focus: Quels rôles jouent les statistiques ?

Ces derniers mois, nous avons été inondés de chiffres, de statistiques, de prévisions. Qu’elles soient économiques ou sanitaires, les statistiques font partie de notre quotidien mais quel est leur rôle ? Que nous révèlent-elles ?

Nos invités, Hervé Montfort, directeur de l’OCSTAT et Olivier Rigot, associé gérant chez EMC gestion de fortune, nous en parlent plus en détails. Avec eux, nous évoquons notamment les statistiques qui concernent le PIB qui a connu une baisse drastique cette année, en particulier à Genève où il recule de 9%. Hervé Montfort nous explique que ce recul, plus important que dans le reste du pays, est dû au fait que les secteurs habituellement rentables pour le canton font partie des plus impactés par la crise. On parle ici du tourisme d’affaires dont la valeur ajoutée est en très net recul ainsi que de l’hôtellerie-restauration ou encore le secteur horloger.

Les chiffres nous montrent aussi que face à cette crise, nous avons tous été impacté de la même façon, partout dans le monde. Ils nous permettent aussi de constater des changements dans les habitudes de consommation, de travail… qui risquent d’avoir des conséquences à long terme sur l’organisation des villes par exemple ou les modes de consommation.

Le Focus Quels rôles jouent les statistiques ?

Radio Lac