Accueil Revue de presse Embouteillages aux frontières genevoises avec la reprise

Embouteillages aux frontières genevoises avec la reprise

Le conseil fédéral indiquait le 30 avril dans un communiqué de presse l’assouplissement progressif des mesures aux frontières, aussi bien pour les travailleurs frontaliers que pour les réunions familiales, dès le 11 mai 2020. Le groupement transfrontalier note cependant les différents problèmes auxquels font face les travailleurs avec la reprise de l’activité. 

Embouteillages très importants, contrôles aux frontières, licenciements, douanes fermées, télétravail… Dans ce contexte très particulier, l’activité reprend progressivement à Genève mais les frontières restent une préoccupation majeure pour le groupement transfrontalier. Selon son président Michel Charrat, la coordination ne s’est pas faite correctement et les attentes des employeurs ne sont pas en accord avec la situation réelle aux frontières:

Michel Charrat Président du groupement transfrontalier

Avec de nombreuses douanes fermées notamment les plus petites, le trafic se concentre sur quelques douanes et les embouteillages impliquent de lourds retards pour les travailleurs frontaliers:

Michel Charrat Président du groupement transfrontalier

Qu’en est il du télétravail? Pour Michel Charrat, il ne doit pas être mis en place n’importe comment mais doit respecter le droit du travail Suisse:

Michel Charrat Président du groupement transfrontalier

La prise de décision doit être faite à plus haut niveau et rapidement selon Michel Charrat, en vue du déconfinement progressif de la France dès le 11 mai et d’une reprise d’activité plus importante en Suisse:

Michel Charrat Président du groupement transfrontalier

Radio Lac