Accueil Revue de presse Cruseilles: «Ma femme n’est pas là, j’en profite pour tout jeter à...

Cruseilles: «Ma femme n’est pas là, j’en profite pour tout jeter à la dechetterie»

Tout au long de la journée, la file de véhicules ne désemplit pas devant la déchetterie de Cruseilles. Les contraintes sanitaires du moment imposent de ne faire entrer que deux personnes à la fois. Le rythme est ainsi ralenti.Toujours est-il que tout est plein à craquer: utilitaires, remorques, coffres… Et il y a urgence. Si certains patientent des heures pour croquer un nugget, il semble urgen…

Le Messager