Accueil Revue de presse Covid-19 : quand les symptômes persistent

Covid-19 : quand les symptômes persistent

Un tiers des personnes touchées par le Covid-19 gardent des symptômes même six semaines après l’infection. C’est ce que montre une étude réalisée par les HUG et l’Université de Genève, notamment. Près de 700 personnes malades ont été suivies. Particularité : ces personnes n’ont pas développé de forme grave de la maladie, elles n’ont pas été hospitalisées mais six semaines après le diagnostic de la maladie, 33% d’entre elles souffraient encore de certains symptômes. Fatigue, perte d’odorat et de goût mais aussi essoufflement et toux, voilà ces symptômes persistant. Et ce ne sont pas des personnes âgées ou avec des facteurs de risque qui sont concernées.
La Docteure Mayssam Nehme, Cheffe de clinique au service de médecine de premier recours aux HUG.

Mayssam Nehme Cheffe de clinique au Service de médecine de premier recours aux HUG

La moyenne d’âge des personnes suivies pour cette étude était de 43 ans. Deux tiers étaient des femmes et le quart des professionnels de la santé. Pour aider et accompagner les personnes concernées à mieux comprendre leur maladie et leurs symptômes les HUG ont mis en place une consultation Covid-long.

Mayssam Nehme Cheffe de clinique au Service de médecine de premier recours aux HUG

L’étude va maintenant se poursuivre pour comprendre l’évolution à long terme des malades jusqu’à 12 mois après l’infection.

Mayssam Nehme Cheffe de clinique au Service de médecine de premier recours aux HUG

Radio Lac