Accueil Revue de presse Comptes nyonnais 2019 à l’équilibre : des efforts récompensés

Comptes nyonnais 2019 à l’équilibre : des efforts récompensés

Un déficit de CHF 8'658'703.- était prévu au budget 2019. C’est finalement avec un excédent de 
CHF 222'232.- que la Ville de Nyon boucle ses comptes. Cette différence s’explique notamment par un programme d’économies drastique avec pour résultat des charges inférieures aux montants budgétisés, un remboursement imprévu de la péréquation et une priorisation sévère des investissements.

Des mesures d’économies qui portent leur fruits
Le programme d’économies engagé par la Municipalité a été suivi avec beaucoup de sérieux et d’engagement par l’ensemble de son administration. Les charges, hors imputations internes, s’inscrivent en diminution de CHF 2’381’314.- par rapport au budget. C’est notamment le cas de celles qui portent sur l’achat de biens, services et marchandises, ainsi que sur les aides et subventions. 

Péréquation : ristourne imprévue
Par ailleurs, un écart de CHF 7.3 millions entre l’acompte et le décompte final de la péréquation 2018 a été comptabilisé dans l’exercice 2019, ce qui améliore significativement les comptes. Face à cette volatilité excessive, la Municipalité tente d’anticiper son incidence par l’intermédiaire d’un fonds de réserve. Dans les comptes 2019, un montant de CHF 1 million a été provisionné pour le décompte péréquatif 2019 qui sera plus élevé que les acomptes déjà versés. 

Priorisation sévère des investissements
La priorisation très sélective des projets par la Municipalité a produit ses effets. Les dépenses d’investissement ont été réduites à CHF 22.9 millions. De surcroît, la marge d’autofinancement s’inscrit en hausse pour atteindre CHF 18.2 millions, ce qui permet à la Ville de financer 82.6% de ses investissements sans recourir à l’emprunt. 

En 2019  la dette de la Ville n’a augmenté que de CHF 8.5 millions. Avec un endettement total de CHF 297.5 millions, le maintien du plafond à CHF 360 millions est ainsi garanti jusqu’à la fin de la législature.

A noter par ailleurs qu’en raison du faible niveau des taux d’intérêt lors du renouvellement de ses emprunts, la Ville a consacré au final CHF 643'588.- de moins que prévu au paiement des intérêts passifs. 

Baisse des rentrées fiscales
Avec l’entrée en vigueur de la réforme fiscale cantonale, l’impôt sur le bénéfice diminue par rapport aux comptes 2018, mais de manière moins prononcée que ce qui avait été budgétisé. Globalement, le total des impôts de la Ville baisse de CHF 2'703'440 par rapport au budget voté. Rappelons toutefois que le budget 2019 incluait une augmentation du taux de coefficient communal à 65% et du taux d’impôt foncier à 1.5‰, finalement refusé en référendum.

Vigilance de mise
La Municipalité se réjouit du résultat positif des comptes 2019, mais reste cependant très vigilante. La ristourne octroyée cette année par le Canton est exceptionnelle. La réforme vaudoise de la fiscalité des entreprises (RIE III) et la péréquation cantonale continueront de peser de tout leur poids sur les finances communales. Tout comme la participation nyonnaise à la facture sociale. S’ajoutera l’impact de la pandémie de Covid-19 sur l’économie et ses répercussions sur les prochaines recettes  fiscales. 

La période d’austérité n’est de loin pas terminée. Pour y faire face, la Municipalité poursuit l’optimisation de son administration avec le souci permanent d’offrir à la population nyonnaise des prestations de qualité et des projets pour accompagner le développement de la ville. 

Ville de Nyon