Accueil Revue de presse Commerces proches des gares du CEVA: entre soulagement et espérance

Commerces proches des gares du CEVA: entre soulagement et espérance

Ils étaient aux premières loges lors des travaux des différentes gares du Léman Express à Genève: les commerçants sont nombreux à avoir enregistré des baisses conséquentes de leur chiffre d’affaires. Mais qu’en est-il, trois semaines après la mise en service du Ceva? Si le calme est revenu, les clients ne sont pas encore au rendez-vous. 

A 16 heures ce lundi 6 janvier, la nouvelle gare des Eaux-Vives est complètement vide. Les voyageurs empruntent bel et bien le train, mais ils sont peu nombreux à descendre à cette station et surtout à s’attarder dans les commerces. Même scénario aux abords du bâtiment: si les palissades de chantier disparaissent progressivement, les clients ne se pressent pas dans les commerces environnants.

Baisse de fréquentation 

On est donc loin des 50’000 voyageurs et pendulaires attendus. Au 1923 Snack-bar, un petit café situé devant l’entrée de la gare des Eaux-Vives, les employés constatent même une baisse de fréquentation. C’est ce qu’explique Anita, qui vit également dans le quartier.

Anita

Pour expliquer cette absence de fréquentation, deux raisons reviennent lorsque l’on pose la questions aux principaux intéressés. D’une part les grèves en France, responsables de la suppression de plusieurs trains depuis et vers Annemasse. D’autre part, les commerçants estiment que les voyageurs doivent encore prendre leur repères et s’habituer à la nouvelle morphologie du quartier. Dans le cas du haut des Eaux-Vives, l’endroit est plutôt calme. Aussi, plusieurs commerçants se disent sceptiques quant à un réel changement. C’est le cas d’Anita:

Anita

Nouveaux clients 

A Champel, la situation est différente. Pour l’heure, il n’y aucun commerce dans la nouvelle gare. Mais en général, les enseignes déjà présentes dans le quartier n’observent pas pour autant une augmentation de la fréquentation. Pourtant, à la pharmacie du plateau, qui fait face à l’édifice, une nouvelle clientèle est constatée. Comme l’explique Catherine, pharmacienne.

Catherine  Pharmacie du plateau de Champel

Indications défaillantes? 

La nouvelle gare de Champel se démarque des autres gares par sa profondeur et par le dédale de couloirs qui la constituent. Certaines indications manquent encore et nombreux sont les passants qui s’adressent aux commerçants pour demander leur chemin. Ainsi, plusieurs d’entre eux déplorent une signalétique incomplète, notamment pour trouver le nouveau passage qui permet de rallier à pied l’hôpital depuis le plateau de Champel.

Mais après huit années de travaux, la fin du chantier représente pourtant un soulagement dans les différents commerces proches de la gare. C’est le cas de la pharmacie du plateau.

Catherine  Pharmacie du plateau de Champel

 

Radio Lac