Accueil Revue de presse Cinquante professionnels de l’urbain écrivent à Antonio Hodgers

Cinquante professionnels de l’urbain écrivent à Antonio Hodgers

A Genève, le projet des Vernets continue à déplaire. Une cinquantaine de spécialistes de l’urbain ont envoyé une lettre ouverte à Antonio Hodgers. Le détail avec Judith Monfrini:

Cela fait plusieurs mois qu’un collectif d’associations d’habitants dénonce ce projet de Vernets jugé trop dense et peu agréable. Récemment, le collectif demandait de rencontrer publiquement le Conseiller d’Etat pour revoir l’autorisation de construire et la densité du futur quartier. Cette lettre, signée par des spécialistes de l’urbain, revient sur le sujet et se plaint de la hauteur exagérée des bâtiments. Près de 1500 logements sont prévus sur le site de l’ancienne caserne des Vernets, un hôtel ainsi que des bureaux. Une tour de 86 mètres va surplomber l’Arve.

Selon la lettre des spécialistes, le quartier sera plongé dans l’ombre. Marc Brunn, architecte signataire et membre du collectif d’associations d’habitants et de quartiers de Genève.

Marc Brunn Architecte et membre du rassemblement pour une politique sociale du logement – membre du collectif

Le futur quartier va manquer de lumière et de verdure selon ses détracteurs. L’école, prévues pour 360 élèves, n’offrira aucun espace vert aux enfants. Marc Brunn.

Marc Brunn Architecte et membre du rassemblement pour une politique sociale du logement – membre du collectif

Le collectif d’associations souhaite revoir le projet et supprimer les bureaux, l’hôtel, et même la tour de 86 mètres. Mais construire en hauteur n’est-ce pas une solution à la crise du logement qui sévit à Genève, comme au Lignon, où il fait bon vivre, selon ses habitants ? La réponse de Marc Brunn

Marc Brunn Architecte et membre du rassemblement pour une politique sociale du logement – membre du collectif

Autre grief du collectif, le peu d’arbres en pleine terre, un pour 60 habitants, à cause du parking de plus de 900 places en sous-sol.

 

 

Radio Lac