Accueil Revue de presse Briqueterie de Bardonnex: un savoir-faire menacé à Genève

Briqueterie de Bardonnex: un savoir-faire menacé à Genève

L’usine de briques et de tuiles de Bardonnex va fermer à la fin de l’année laissant 12 employés qualifiés au chômage. Pourtant la briqueterie est installée depuis 1933 et son four historique date de 1961. Une pétition circule pour la faire classer. Les syndicats étaient jeudi soir devant le Grand Conseil à Genève où une motion a été déposée. 

C’est un savoir-faire artisanal inestimable qui va disparaître complètement de la région genevoise. La briqueterie de Bardonnex sera définitivement fermée en décembre et Douze employés seront mis à pied. Avec les syndicats, ils sont allés  jeudi soir devant le Grand Conseil pour demander le classement de l’usine comme patrimoine suisse. Une motion a été également déposée par Ensemble à gauche dans ce sens. Les tuiles issues de Bardonnex couvrent de nombreux toits en vieille-ville de Genève, dont le collège Calvin. Le filon de l’argile utilisé pour la fabrication des tuiles et des briquettes a été trouvé en 1933 et le four historique fonctionne depuis 1961.

La fermeture de cette usine, qui appartient au groupe Gasser Ceramic, signe la fin d’un savoir-faire genevois précieux. Ecoutez le témoignage de l’épouse d’un employé de la briqueterie au micro de Judith Monfrini.

épouse d’un employé de la Briqueterie

Le Covid a passé par là selon la direction de Gasser Ceramic, mais le moment d’incertitude est mal choisi. L’usine produit 20’000 briques par jour et elle a encore du potentiel estiment les employés.

épouse d’un employé de la Briqueterie

Le groupe Gasser Ceramic dispose de trois autres sites de productions en Suisse, notamment à Payerne. L’argile spécifique de la région genevoise est unique. Comment va-t-on faire pour réparer les toits de la vieille-ville? C’est la question posée par les employés et leurs familles.

épouse d’un employé de la Briqueterie

Un des arguments avancé par la direction. Le contrat de bail qui se termine. Faux, répondent les employés. Il prend fin en 2024.

Radio Lac