Accueil Revue de presse Bientôt l’équateur pour les Genevois à la Transat Jacques Vabre

Bientôt l’équateur pour les Genevois à la Transat Jacques Vabre

Valentin Gautier et Alain Roura s’apprêtent à passer l’équateur. Avant cela, ils doivent franchir le pot-au-noir qui se situe cette année dans l’hémisphère nord. 

Valentin Gautier (associé à Simon Kostner) et Alain Roura (en compagnie de Sébastien Audigane) se retrouvent dans le passage crucial, celui de l’équateur. Un moment-clé de la course en raison du franchissement du pot-au-noir qui constitue le moment le plus délicat de la navigation océanique. Un cap d’autant plus délicat que cette année, cette zone de convergence intertropicale actif de 3° à 8° de latitude Nord ; les concurrents se trouvent dans cette zone en milieu de semaine et ils devraient en sortir jeudi avant de franchir l’équateur vendredi.

Mais la situation n’est la même pour toutes les classes de bateaux. Chez les Multi 50, deux duos avaient déjà franchi l’équateur mercredi en début d’après-midi. Il en va tout autrement pour les marins genevois. Valentin Gautier à bord de la « Banque du Léman » navigue dans la catégorie des Class 40. Il bénéficie avec son coéquipier de la Rösti Sailing Team, Simon Kostner, de vents assez puissants, des alizés de vingt à 25 nœuds, parfois même de 30 nœuds, avec potentiellement des vagues de 4 m voire plus. Des conditions atmosphériques éprouvantes pour les  alors qu’Alan Roura court chez les IMOCA.

 

vidéos : le duo de navigateur franco-suisse Audigane-Roura avait l’air de tenir la forme mardi au dixième jour de course…

 

liens: www.transatjacquesvabre.org

 

Radio Lac