Accueil Revue de presse Bassin annécien : 170 jours après, la Covid est toujours en elle

Bassin annécien : 170 jours après, la Covid est toujours en elle

La verveine est censée calmer la nervosité, le stress, l’anxiété. Pourtant, lorsqu’Annabelle* saisit sa tasse de thé infusé à cette saveur, ses mains tremblent. Cette agitation n’est pas due à la bise qui s’engouffre, dans son dos, par la porte de la Brasserie du Lac, à Annecy-le-Vieux. Elle provient des séquelles de la Covid-19, virus qui s’est emparé d’elle, physiquement comme psychologiqueme…

L’Essor Savoyard