Accueil Revue de presse Après Berne, quelles mesures pour Genève?

Après Berne, quelles mesures pour Genève?

Le Conseil d’Etat a tenu un point presse à huis clos à l’issue de sa séance extraordinaire de ce jour en présence de M. Antonio Hodgers, président, Mme Anne Emery-Torracinta, conseillère d’Etat, M. Mauro Poggia, conseiller d’Etat, et Mme Michèle Righetti, chancelière d’Etat.

« Nous ne sommes pas sortis de la crise, les efforts doivent être poursuivis ». C’est par ces mots que le président du Conseil d’Etat Antonio Hodgers à ouvert le point presse. Il a continué en annonçant trois nouvelles mesures. Le Conseil d’Etat a accepté une mesure technique de permettre aux locataires d’arcades commerciales d’obtenir une aide financière supplémentaire. Des réserves obligatoires sont libérées. L’autre mesure de soutien concerne la présence des produits genevois pour les établissements publics et parapublics. Le Conseil d’Etat encourage les établissements comme les HUG à utiliser des produits de proximité. Antonio Hodgers a rappelé que le Conseil d’Etat avait conscient que le secteur de l’agriculture souffre également. La dernière mesure concerne les SIG qui annoncent baisser de 20% les factures des PME durant quatre mois.

Le Conseiller d’Etat Mauro Poggia en charge du Département de la sécurité, de l’emploi et de la santé (DSES) a tenu a rappeler que lors de son point presse d’hier, la Confédération a parlé d’assouplissement du confinement et non pas de déconfinement. Une nuance importante selon lui. Il a rappelé que les mesures de distances interpersonnelles ou d’hygiène sont pleinement maintenues. Les mesures de police tels que les contrôles dans la rue et dans les magasins ouverts sont également maintenus.

La Conseillère d’Etat Anne Emery-Torracinta en charge du Département de l’Instruction Publique (DIP) a déclaré que Berne se prononcera plus précisément concernant l’école le 29 avril pour le primaire et le cycle et le 27 mai pour le secondaire II. Elle a tenu a rappeler qu’ouvrir les écoles ne veut pas dire que le 11 mai au matin les classes seront pleines. Les questions de distance sociale avec les plus petits par exemple doivent être réfléchies. Ces éléments seront affinés ces prochaines semaines. La Conseillère d’Etat s’est également prononcée sur la question épineuse des examens de maturités. Elle a annoncé qu’aucune décision n’a été prise par Berne pour le moment. La décision devrait tomber au plus tard début mai. Anne Emery Torraicnta a tout de même voulu rassurer les élèves et a annoncé que si les examens sont maintenus, ils ne porteront que sur des contenus vus en classe.

Radio Lac