Accueil Revue de presse Antonio Hodgers: « la société doit apprendre à vivre avec ce virus »

Antonio Hodgers: « la société doit apprendre à vivre avec ce virus »

Le Conseil d’Etat genevois a présenté ce matin son plan d’action pour sortir du confinement et de la crise du Covid-19. Il a précisé que cette phase était délicate. Trois dates clés définies par le Conseil fédéral, le 27 avril, le 11 mai et le 8 juin. Les crèches vont rouvrir peu à peu en fonction des besoins dès le 27 avril. L’école obligatoire le 11 mai.

Déconfinement attendu

Antonio Hodgers, le président du Conseil d’Etat a souligné que ce déconfinement était attendu, voire rêvé mais il a aussi averti que «la population devait apprendre à vivre avec ce virus». Que seul un vaccin pourra l’arrêter mais que cela prendra des mois avant que la médecine ne le mette au point. Il est revenu sur l’éventuelle contamination des enfants qui inquiète beaucoup à Genève. «Ils ne sont que peu touchés par le virus» a insisté Antonio Hodgers, une affirmation confirmée par le monde scientifique et médical, selon lui.

Trouver un équilibre

Le 27 avril, les coiffeurs, l’esthétique et certains secteurs du commerce de détail vont rouvrir. Ce qui augmente le risque potentiel, selon le Conseiller d’Etat. Mais le risque est maîtrisé en avançant « secteur par secteur ». Il s’agit d’éviter le risque de transmission et de prendre des précautions. Le risque zéro n’existe pas mais il s’agit de trouver un équilibre. Il a rappelé d’éviter les accolades et les serrages de main.

L’arrêté Covid-19 du Conseil d’Etat reste en vigueur durant toute cette période, à savoir la distanciation sociale, l’hygiène des mains, la règle des 5 personnes.

Réouverture progressive des crèches

Le 27 avril prochain, les crèches vont rouvrir progressivement jusqu’au 11 mai mais des mesures d’accompagnement sont prévues. Avec le médecin cantonal un plan de protection va être mis en place. Le 11 mai, c’est au tour de l’école obligatoire de reprendre. Concernant les examens de maturité et de fin de diplôme, les oraux sont supprimés. Une décision qui revient aux cantons. En revanche pour les écrits la réponse revient à la Confédération qui doit encore se déterminer. Mais le champ d’application des examens s’arrête au 13 mars.

Reprise de certains chantiers

En tant que maître d’ouvrage, l’Etat a décidé de rouvrir certains chantiers. Ce sont des chantiers de caractère stratégique, a explique le Conseiller d’Etat chargé des infrastructures, Serge Dal Busco. Il s’agit notamment du chantier de la route des Nations, du prolongement du tram à Bernex, de celui de la route suisse à Versoix, des Vernets et de la plage des Eaux-vives. L’Etat va servir d’exemple et les contrôles seront très serrés.

Guichets de l’Etat accessibles

Concernant les services de l’Etat, certains guichets vont être de nouveau accessibles. Les guichets de l’office cantonal des véhicule notamment. Un bon nombre de prestation peuvent néanmoins se faire en ligne et le Conseil d’Etat encourage la population à ne pas se déplacer et de privilégier également le télétravail.

Transports publics

L’offre dépend des décisions fédérales qui doit planifier toute la reprise du réseau. L’objectif pour le 11 mai est de faire en sorte que l’offre de transport en commun soit la plus importante possible. Les règles à l’intérieur des véhicules des TPG vont aussi s’appliquer et la densité des passagers ne devra pas être la même de façon à conserver les distances. La Confédération doit d’ailleurs élaborer un concept de protection qui sera présenté le 29 avril.

Stationnement

Les règles de stationnement vont reprendre petit à petit dès la reprise des activités économiques. Le but est d’avoir une fluidité selon le Conseiller d’Etat. Le respect des règles sera progressif jusqu’au 11 mai.

développement suit

 

 

 

 

Radio Lac