Accueil Revue de presse Amende aux défenseurs de la liberté de porter le masque: un député...

Amende aux défenseurs de la liberté de porter le masque: un député genevois s’insurge

La menace de l’Etat d’amender les organisateurs de la manifestation pour la liberté de porter le masque du 12 septembre dernier à Genève fait grincer des dents. Le chef du groupe PLR au Grand Conseil, Yvan Zweifel, estime qu’il y a deux poids, deux mesures. Le Département s’en défend. 

Yvan Zweifel, chef de groupe du parti libéral-radical au Grand Conseil genevois ne comprend pas la stratégie du Département de la sécurité. Ce dernier menace les manifestants « pour la liberté de porter le masque ou non » de les amender. En cause : le non-port du masque lors du rassemblement du samedi 12 septembre à la place des Nations. L’amende pourrait aller jusqu’à 10’000 francs pour les organisateurs. Le PLR Yvan Zweifel, a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux. Pour lui, il y a deux poids, deux mesures à Genève.

Yvan Zweifel Chef du groupe PLR au Grand Conseil

Le porte-parole du Département de la sécurité se défend de toutes discriminations. Cette manifestation était autorisée, contrairement aux autres qui ne l’étaient pas. Les explications du porte-parole Laurent Paoliello.

Laurent Paoliello Porte-parole du Département de la sécurité

Les organisateurs vont être entendus par le département. Ils risquent jusqu’à 10’000 francs d’amende. Selon le porte-parole de la sécurité, le traitement de la manifestation contre le racisme ou de la parade cycliste est différent. Elles n’avaient pas d’autorisation. Laurent Paoliello.

Laurent Paoliello Porte-parole du Département de la sécurité

Porter le masque pour manifester serait illégal, selon le chef de groupe PLR, Yvan Zweifel.

Yvan Zweifel Chef du groupe PLR au Grand Conseil

Communication insuffisante des autorités

Lors de la manifestation, les participants ont dénoncé des atteintes inadmissibles à leur liberté, le tout souvent sans-masques. Mais au-delà de la forme, le député au Grand Conseil estime que les autorités ne communiquent pas suffisamment sur les mesures anti-Covid. Et il est inévitable que la population se pose des questions. Yvan Zweifel.

Yvan Zweifel Chef du groupe PLR au Grand Conseil

L’élu libéral-radical et d’autres élus de différents bords politiques vont déposer une question écrite concernant ces mesures lors de la prochaine session du Grand Conseil.

 

 

Radio Lac