Accueil Revue de presse À Genève, un comité en faveur de supprimer des places de stationnement

À Genève, un comité en faveur de supprimer des places de stationnement

Quinze associations et partis ont lancé ce mercredi à Genève leur campagne pour le oui à la révision de la loi sur la circulation routière. En jeu, un assouplissement du principe de compensation des places de stationnement supprimées. L’objet sera soumis en votation le 27 septembre.

À Genève, un comité composé de partis allant d’Ensemble à Gauche au PLR ainsi que de nombreuses associations de milieux environnementaux et des mouvements d’habitants est en faveur de supprimer des places de stationnement. Ils appellent à voter oui à la révision de la loi sur la circulation routière. Le but de cette loi est d’assouplir le principe de compensation des places supprimées dans l’espace public. Pour rappel, il est inscrit dans la loi genevoise que selon ce principe toute place de stationnement sur la voirie doit être remplacée, à certaines conditions, par une place dans un parking public. Si la loi est acceptée par le peuple, elle permettra grâce à l’espace gagné de débloquer de nombreux projets pour favoriser la mobilité douce. Le détail avec Lisa Mazzone, présidente de l’association transports et environnement Genève (ATE).

Lisa Mazzone Présidente de l’ATE Genève

 

Changer les habitudes

Bien que la question des place de parking occupe une place centrale dans la votation, la loi ne se limite pas à cet aspect. Pour Lisa Mazzone, il faut voir au-delà de la problématique des places des stationnement, ce sont les habitudes de la population qu’il faut changer.

Lisa Mazzone Présidente de l’ATE Genève

 

Penser la mobilité du futur

Alors que nous sommes confrontés à la pollution de l’air et au réchauffement climatique, le comité appelle à améliorer la qualité de vie des citoyens. Il affirme que cette loi permettra de réduire la pollution sonore et atmosphérique. Avec l’espace gagné par la suppression des places de nombreux projets seront mis en place comme l’élargissement des trottoirs, la création de pistes cyclables et la végétalisation de l’espace public. Autant de projets qui invitent à déjà réfléchir à la mobilité de demain. Le détail avec Lisa Mazzone.

Lisa Mazzone Présidente de l’ATE Genève

Radio Lac