Accueil Revue de presse A Genève, les Nations Unies en mode télétravail

A Genève, les Nations Unies en mode télétravail

Avec le Covid-19, que se passe t-il aux Nations Unies à Genève? Le lieu de travail le plus cosmopolite limite strictement les contacts physiques. Les grandes missions de l’ONU se poursuivent en se conformant aux mesures sanitaires suisses. Le télétravail se généralise et s’inscrit dans la durée. Une poignée de collaborateurs veille sur le site qui tourne au ralenti. Alessandra Vellucci, porte-parole des Nations Unies à Genève, relate cette situation inhabituelle à Radio Lac.

Une quarantaine de personnes sur site

Quasiment tout le personnel des Nations Unies est à la maison. Habituellement, jusqu’à 4500 personnes évoluent sur le site mais depuis trois semaines, une quarantaine de personnes est physiquement présente. Les agents de sécurité veillent sur le site, quelques jardiniers entretiennent les espaces verts, des techniciens indispensables maintiennent le fonctionnement des services et de rares journalistes rejoignent leur bureau et studio situés aux Nations Unies. Les activités reprendront dès que la Confédération l’aura décidé. Que ce soit à New York ou Genève, les Nations-Unies respectent les consignes locales des pays hôtes dictées par Washington ou Berne.

Alessandra Vellucci Porte-parole des Nations Unies à Genève.

La montée en puissance du télétravail

Déjà habituel pour une grande partie du personnel, le télétravail s’est généralisé et s’est étendu à des activités qui se déroulaient au Palais des Nations. Les conférences de presse se tiennent, par exemple, totalement en ligne pour raisons sanitaires.

Alessandra Vellucci Porte-parole des Nations Unies à Genève.

Les missions se poursuivent en dépit des contraintes

Si un certain nombre de réunions est reporté parfois en 2021, une grande partie de l’agenda est maintenue soit à distance, soit sur le terrain. « Les missions essentielles se poursuivent pour apporter le soutien nécessaire aux pays les plus fragiles et notamment sur les lieux de conflit » précise la porte-parole de Nations-Unies à Genève.

Alessandra Vellucci Porte Parole des Nations Unies à Genève

 

 

Radio Lac