Accueil Revue de presse A Genève, les HUG en manque de sang après la pandémie

A Genève, les HUG en manque de sang après la pandémie

Les Hôpitaux universitaires de Genève manquent de sang après la pandémie du Covid-19. Ils lancent un appel urgent à don. Judith Monfrini s’est rendue au Centre de transfusion sanguine des HUG.

Comme partout à l’hôpital, masques, distanciation et désinfection des mains sont obligatoires. Le Centre de transfusion sanguine se trouve à gauche de l’entrée principale des HUG au 5ème étage. En ce moment, le réserves sont vides. Les Hôpitaux universitaires de Genève lancent un appel urgent aux dons. En cette période post-Covid, les opérations ont repris et le besoin en globules rouges et en plaquettes est important. Une pénurie due à plusieurs facteurs, comme l’explique la Doctoresse Sophie Waldvogel, la Médecin-responsable de l’unité d’hématologie transfusionnelle aux HUG.

Dr Sophie Walvogel Médecin-responsable de l’unité d’hématologie transfusionnelle des HUG

Selon la médecin, avant la pandémie, de grandes entreprises comme Rolex, Lombard Odier ou Pictet participaient activement à la collecte.

Manque de groupe sanguin A

Les HUG ont tiré la sonnette d’alarme lorsqu’ils ont constaté le manque de sang de groupe A. En effet, près de la moitié de la population  est de ce groupe-là. (40% est de groupe A, 40% est de groupe O. 8% de groupe B et 2% AB). Il est vrai que ces derniers mois ont été chaotiques au niveau de la communication. Et que les consignes ont varié entre port du masque ou non – distanciation sociale d’un mètre 50 à deux mètres. Bref les gens n’étaient pas rassurés, mais les besoins sont bien là, comme l’explique la Doctoresse Waldvogel

Dr Sophie Walvogel Médecin-responsable de l’unité d’hématologie transfusionnelle des HUG

Don du sang et Covid-19

L’organisation du centre de transfusion a été revue et dynamisée. Les donneurs sont désormais convoqués par mail et un agenda électronique leur permet de s’inscrire en ligne. Les visites sont étalées sur la journée, ce qui permet de respecter les règles de distanciation sociale. Mais quelles sont les consignes par rapport au Covid? Ecoutez la réponse de la Doctoresse.

Dr Sophie Walvogel Médecin-responsable de l’unité d’hématologie transfusionnelle des HUG

Il se pourrait que le Covid se transmette par le sang mais les  preuves formelles sont encore inexistantes. Docteur Sophie Waldvogel

Dr Sophie Walvogel Médecin-responsable de l’unité d’hématologie transfusionnelle des HUG

La pénurie de sang va durer en tout cas jusqu’à la fin de l’année, selon la Doctoresse. Et la grippe pourrait venir compliquer la situation. Il va falloir pousser la collecte dans les communes pour faire face à la demande.

Un bassin de 20’000 donneurs à Genève

En temps habituel, Genève compte de nombreux donneurs assidus. Environ 20’000 personnes donnent leur sang chaque année. Le CTS effectue 14’000 prélèvements de sang par an et 4’000 de plaquettes.

Donner le sang et les plaquettes

Pour donner son sang, il faut compter une demi-heure sur la chaise de prélèvement. Avec les démarches administratives, une heure en tout. Pour donner ses plaquettes, très utiles aux personnes atteintes de leucémie, il faut compter deux heures.

Le détail avec Pierre Guyon, responsable de l’équipe soignante du Centre de transfusion sanguine.

Pierre Guyon Responsable de l’équipe soignante du Centre de transfusion sanguine aux HUG

 

Radio Lac