Accueil Revue de presse 15 mai: les grévistes du climat vont sonner l’alarme climatique

15 mai: les grévistes du climat vont sonner l’alarme climatique

Vendredi 15 mai, une grève pour le climat était planifiée au niveau national, mais avec la crise du Covid-19, elle a dû être reportée. Les grévistes vont sonner l’alarme climatique à Genève et dans toute la Suisse. Pour eux, il n’est pas question de revenir à « l’anormal ».

Coronavirus oblige, les manifestations sont interdites et ce vendredi aurait dû donner lieu à de grands rassemblement dans toute la Suisse. En lieu et place, le mouvement Grève du climat, organise une journée d’action pour la justice climatique et sociale. Les jeunes ont appelé les travailleurs à les rejoindre cette fois-ci. Et plusieurs syndicats et partis politiques vont y participer. Le point d’orgue de la journée est à midi moins une. Il ne nous reste qu’une minute pour agir comme l’explique Mathilda, une jeune gréviste du climat genevoise.

Mathilda Gréviste du climat – Genève

Plusieurs autres actions sont prévues. Comme le challenge for future, un concours de pancarte. A chaque manifestation on a vu fleurir des slogans très originaux sur les banderoles « maison » confectionnées par les manifestants. Les grévistes du climat font appel à l’imagination des participants et la meilleure pancarte sera publiée sur les réseaux sociaux. La population est évidemment invitée à mettre sa banderole aux fenêtres.

Formations et discussions sur une webradio

Il y aura aussi une webradio romande sur laquelle seront diffusées des formations, des discussions durant toute la journée. La crise du coronavirus doit être le moteur du changement, comme l’explique Mathilda.

Mathilda Gréviste du climat – Genève

La période est propice aux changements selon les grévistes pour le climat. Le covid-19 découle de la façon dont l’homme traite l’environnement. Plusieurs études scientifiques lient virus et industrialisation, élevage intensif et déforestations.

Pas de retour à « l’anormal » –  changer le système

Les formations prévues visent à plancher sur un autre système que le capitalisme, mais si l’on perd son emploi, n’a-t-on pas envie de revenir rapidement à la normale ? écoutez la réponse de Mathilda.

Mathilda Gréviste du climat – Genève

Notez que demain vendredi, le mouvement pour le climat promet aussi des actions  décentralisées. La grande manifestation prévue initialement le 15 mai est reportée à l’automne.

Radio Lac