Revue de Presse

Léman Express

Le plus grand réseau ferroviaire régional transfrontalier d’Europe

Dès le 15 décembre 2019, le Léman Express circulera sur la nouvelle ligne CEVA (ligne Cornavin–Eaux-Vives–Annemasse). Il reliera 45 gares sur 230 km de lignes et simplifiera la mobilité de plus d’un million d’habitants ! Véritable trait d’union franco-suisse, le Léman Express accueillera chaque jour 50 000 voyageurs sur les 240 trains qui circuleront dans les cantons de Vaud et de Genève ainsi qu’en Région Auvergne Rhône-Alpes, dans l’Ain et la Haute-Savoie.

>> Regarder le reportage réalisé par France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

Déploiement des lignes en France

À compter du 15 décembre 2019, les 6 lignes du Léman Express seront déployée sur le réseau ferré français : une amplitude horaire de 5h00 à 00h30 en semaine au cœur du réseau, entre Genève et Annemasse. Entre Genève et Annemasse, jusqu’à 6 trains par heure et par sens, en semaine, y compris les trains RegioExpress qui seront prolongés jusqu’à Annemasse. Sur le reste du réseau transfrontalier, un minimum de 2 relations par heure, aux heures de pointe, en complémentarité avec les TER.

Des connexions multimodales avec les transports publics régionaux (tram, bus, car) pour des déplacements optimisés. Les voyageurs du Léman Express pourront également rejoindre sans voiture l’aéroport de Genève ainsi que les trains nationaux et internationaux en gare de Genève.

>> Cliquez pour agrandir l’image

Communauté du Pays Rochois

Vacances d’hiver

Du 18 février au 1er mars 2019, le Pays Rochois vous propose de nombreuses activités de loisirs pour vos enfants, de  6 à 12 ans ! L’accueil de loisirs se fait tous les jours, du lundi au vendredi. Les inscriptions sont ouvertes depuis le jeudi 24 janvier 2019, ne perdez pas de temps et remplissez dès aujourd’hui votre dossier d’inscription !

Comment inscrire votre enfant ?

  • S’il s’agit de votre première inscription, téléchargez et remplissez la fiche d’identification. Munissez-vous de l’ensemble des pièces justificatives demandées dans le dossier d’inscription,
  • Remplissez la fiche de demande d’inscription pour les vacances d’hiver 2019,
  • Déposez l’ensemble des pièces demandées au service Enfance du Pays Rochois (ouvert du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30, le vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h) et payez le séjour.

 

>> En savoir plus sur l’accueil de loisirs

Communauté du Pays Rochois

CAHIER DE DOLÉANCES ET DE PROPOSITIONS

La Mairie de Scientrier entend participer aux consultations locales, en permettant à ses habitants d’exprimer leurs attentes et revendications, par la mise à disposition en Mairie d’un cahier de doléances et de propositions, qui sera ensuite transmis au Président de la République.

Ce cahier est accessible aux horaires d’ouverture de la Mairie, à l’accueil.

Commune de Scientrier

Consultation citoyenne – SM3A – 2nd Plan d’Action pour Prévenir les Inondations – PAPI

Le SM3A prépare un 2nd Plan d’Action pour Prévenir les Inondations – PAPI.

Ce dernier fait suite à un premier PAPI de l’Arve, mis en oeuvre sur le périmètre du bassin versant de l’Arve sur la période 2013-2019 et réalisé à plus de 84% avec notamment les travaux de protection contre les inondations du Giffre, l’agrandissement de la plage de dépôt du Nant d’Armancette ou encore la réalisation de bassins de ralentissement de crue du Foron du Chablais Genevois.Entre le 16 janvier et le 22 février inclus, le SM3A met en libre consultation auprès de l’ensemble de la population du bassin versant de l’Arve, le projet de PAPI 2 (son dossier et ses annexes).Chaque citoyen intéressé peut formuler toute remarque nécessitant des points d’éclairage quant aux pièces constitutives du dossier en se rendant sur le site : http://www.riviere-arve.org/vers-un-papi-n-2.htm

 

Commune de Scientrier

Refus de la bourgeoisie à Nyon : retour sans surprise à la case départ

Pour la Municipalité, la décision de la CDAP n’est donc ni une surprise ni un désaveu. Elle relève qu’au terme d’une procédure longue et coûteuse, le résultat est le même : Mme Scanio devra se présenter individuellement à une nouvelle audition. Et de regretter une nouvelle fois que les époux Scanio aient choisi d’emblée la voie médiatique et juridique en janvier 2018, plutôt que de saisir l’occasion d’être auditionnés une seconde fois, dans les mois suivants.

Rappel des faits dans le communiuqé de presse ci-dessous.

Ville de Nyon

« On essaie chaque année de surprendre le public, il n’y a pas de routine à Antigel »

Le festival Antigel débute ce vendredi à Genève et ses environs. La 9e édition propose une affiche variée alternant les têtes d’affiche comme Sophie Hunger, Brigitte Fontaine ou Yann Tiersen, et les grands espoirs de la musique contemporaine. Le festival ouvre ses portes également aux arts vivants. Le tout dans 22 communes et dans des lieux parfois inattendus, comme la plage des Eaux-Vives ou la tour CFF de Pont-Rouge. Le fondateur et co-directeur d’Antigel Eric Linder était l’invité de Raphaël Leroy ce vendredi.

Radio Lac

Retards des CFF : ça va faire encore mal avant de faire du bien…

Ces derniers jours, prendre le train réserve quelques surprises. Mardi passé, c’était pratiquement un shutdown ferroviaire entre Lausanne et Genève, et les réactions n’ont pas manqué.

Il se trouve que les CFF étaient le même jour en conférence de presse pour parler d’avenir, de modernisation et, inévitablement, de numérisation. Ils annonçaient ainsi qu’on ferait bientôt circuler 30% de trains en plus à infrastructure égale grâce à une meilleure géolocalisation des convois, pour réorganiser plus facilement le trafic en cas de perturbation et réduire la distance entre les trains. L’opérateur ferroviaire veut aussi mieux préparer les solutions de rechange lorsqu’une correspondance risque d’être ratée, et mieux informer les voyageurs en temps réel sur la gravité de la perturbation… Nous serions donc à une ou deux stations du meilleur des mondes ferroviaire, sauf que…

Les propositions avancées par les CFF peinent à convaincre.

« L’interCity 1 en direction de Genève est actuellement bloqué entre La Conversion et Pully-Nord en raison d’un dérangement de l’alimentation électrique » : certains d’entre vous l’auront sans doute constaté, les CFF font déjà un effort dans les annonces en gare pour nous dire directement quel est le problème. Au passage, on se demande franchement pourquoi on s’est soudainement mis à numéroter les lignes, comme s’il était nécessaire de distinguer encore plus nettement une ligne 1 Genève – St-Gall, prioritaire et bénéficiant de rames à deux étages, de la pauvre ligne 90 Brigue – Genève et ses wagons désespérément vétustes. Que celui ou celle qui entendra la première fois dire « je prends le prochain IC1 » au lieu de « j’essaie d’avoir le prochain train aux 42 » me fasse signe, je lui offre l’apéro.

Refermons ici cette parenthèse. Finalement, si l’information en live a évidemment son importance, l’essentiel n’est pas là. Au courant ou pas de la cause du problème, on est quand même en retard… Et en ce qui concerne les motifs de retard, justement, à l’ère du numérique, ils sont encore drôlement… analogiques.

Et les CFF ont aussi indiqué, en début de semaine, comment ils comptaient les réduire à court terme.

Le travail de la task force qui planche spécifiquement sur la Romandie et la ligne Lausanne – Genève, la plus densément exploitée de Suisse, se concentre sur des problématiques tout à fait XXe siècle : la coordination des travaux, ou encore la pose de barrières aux abords des voies pour éviter les plus effroyables des accidents, ceux qu’on appelle pudiquement accidents de personnes. Car enfin, avant de pouvoir injecter de la technologie dans les voies et les gares, il faut tout de même un peu les agrandir, avec du bon vieux béton, du bon vieil acier et du bon vieux ballast. Les investissements dans la région lémanique, pour lesquels les cantons se sont battus à juste titre, se comptent en milliards. Et tout comme le programme de numérisation des CFF, ils s’étendront jusqu’en 2040 au moins… Pendulaires de tous les cantons, il faudra donc vous armer de patience : ça risque de faire encore un peu mal avant de faire vraiment du bien.

Le monde des infrastructures vit dans les temps longs. On ne peut ni percer le Gothard, ni creuser le CEVA en deux coups de tunnelière à pot. Par contre, une fois en service, les équipements de transport marquent des générations, et ce sera le cas, par exemple, des nouvelles gares de Lausanne et Genève et des immenses augmentations de capacité prévues sur cette ligne.

Cependant il est vrai que le rail souffre, dans ces cas-là, d’un désavantage compétitif, qui est celui de reposer sur un acteur clairement identifiable. L’état du réseau, les chantiers, la gestion des retards, ce sont les CFF qui les assument. Par contre, lorsqu’on perd une demi-heure sur l’autoroute parce que là aussi le trafic est dense et les travaux nombreux, on ne peste rageusement sur Facebook ni contre le constructeur de sa voiture, ni contre le lointain Office fédéral des routes… Comme aiment à le dire d’eux-mêmes certains élus locaux en France, les entreprises de transport sont toujours à portée d’engueulade.

C’est peut-être aussi ça, le bon service public.

https://www.radiolac.ch/podcasts/les-signatures-01022019-081946/

Radio Lac

La commission des monuments et sites fâche Bernex

Bernex pousse un coup de gueule. La commission des monuments, de la nature et des sites limite une pose de panneaux photovoltaïque.

Alors que le Conseil d’Etat annonçait en grande pompe en début de semaine des mesures pour booster la transition énergétique à Genève, la Commune de Bernex s’est vue refuser la pose de panneaux solaires. Une décision qui a fait bondir le Conseiller administratif chargé de l’aménagement Cyril Huguenin. Selon lui, le site en question serait une simple villa et non un monument digne de protection. De son côté, la commission des monuments, de la nature et des sites dit se borner à appliquer la loi. La villa serait en zone 4 b, une zone protégée. Les explications de son président, Benoit Dubesset.

Benoìt Dubesset Président de la CMNS

De plus, selon Cyril Huguenin, la villa est située à côté des serres de Lully, dont l’architecture laisse à désirer. La réaction du président de la CMNS, Benoit Dubesset.

Benoìt Dubesset Président de la CMNS

Notez que Bernex se plaint de plusieurs refus successifs d’installation de panneaux solaires.

Radio Lac

« Un aigle à Dubaï » retrace les coulisses d’un exploit animalier

Le documentaire s’intitule « Un aigle à Dubai ». Ce film permet de découvrir les coulisses d’un exploit animalier: le vol d’un aigle depuis le plus haute tour du monde, la Burj Khalifa de Dubaï, qui culmine à 820 mètres. C’est Darshan, un aigle impérial qui a réalisé ce vol avec une caméra sur son dos.

Le but de ces images, diffusées en direct et visionnées dans le monde entier, est de sensibiliser le grand public à la protection des espèces menacées. Un combat que mène Jacques-Olivier Travers. Cet amoureux des rapaces est aussi le fauconnier de Sherkan, l’aigle emblématique du Genève Servette Hockey Club (GSHC). A Dubaï, la tâche était beaucoup plus compliquée qu’à la patinoire des Vernets. Comme le souligne Jacques-Olivier Travers:

Jacques-Olivier Travers Fauconnier

Ce bijou de 52 minutes n’a rien du documentaire animalier classique. Les explications de son réalisateur, le Genevois Olivier Riethauser, qui a lui aussi travaillé pour le GSHC:

Olivier Riethauser Réalisateur

Le film sera diffusé le vendredi 15 février, à 20h40, sur Ushuaia TV.

Découvrez la bande-annonce

@marie_prieur

Radio Lac

Procès du meurtre de Semhar: la juge qui s’est assoupie a démissionné

La juge assesseure qui s’est assoupie mardi pendant le procès en appel du meurtre de Semhar a démissionné. C’est ce qu’a annoncé la Tribune de Genève. Le pouvoir judiciaire nous a confirmé l’information et indique que la magistrate sera remplacée au sein du tribunal collégial en charge de ce procès.

Pour rappel, Me Vincent Spira, qui défend l’homme prévenu de l’assassinat de la fillette, avait interrompu sa plaidoirie après une heure et demi. L’avocat avait demandé la récusation de cette magistrate chargée d’assister la juge qui préside l’audience. Me Spira réagit à la décision de la juge:

Vincent Spira Avocat de la défense

L’avocat souligne le caractère exceptionnel de cet incident:

Vincent Spira Avocat de la défense

Les parties sont convoquées le 26 mars. Date à laquelle le procès en appel devrait reprendre. Sur le banc des accusés: un chauffeur de taxi d’origine éthiopienne de 43 ans. Il nie être l’auteur du viol et du meurtre de la petite Semhar, qui, au moment des faits en 2012, était âgée de 12 ans. En première instance, le quadragénaire a écopé de vingt ans de prison, assortie d’un internement.

@marie_prieur

Radio Lac